We are currently not shipping to your location. Please choose your region: USA OTHERS

Author:Arnaud.O from PauseHardware
2021-07-16

TEST de l’InWin 309 Gaming Edition

Voici donc le InWin 309 Gaming Edition !

Resouces: pausehardware
Website: https://pausehardware.com/test-de-linwin-309-gaming-edition/

Qui n’a jamais éprouvé ce plaisir (un peu coupable) de retomber en enfance à la vue de certains objets ? Que nous tombions sur le vieux Télécran (coucou les quadragénaires) oublié au fond d’un carton dans la cave de nos parents ou sur la dernière console nouvelle génération, il y aura toujours cette petite voix qui nous dit : “Allez ! Joues-y ! Seulement cinq minutes ….” et une demi-heure après, nous y sommes encore…

Eh bien, aujourd’hui, l’enthousiasme, la curiosité (et la régression à l’état d’enfant devant un nouveau jouet) se sont clairement manifestés face à ce nouveau boîtier que nous propose InWin : le 309 Gaming Edition.

Comme son nom l’indique, il fait partie de la série 300 des boîtiers de InWin. Exploitant le châssis du InWIn 303 (boîtier au format ATX), le 309 Gaming Edition a une façade bien particulière que son petit frère le InWin 309 possédait déjà. En 2018, InWin avait même sorti le InWin 307 qui possédait une façade en plastique semi opaque constituée de 144 LED RGB. La façade du InWin 309 a toujours 144 LED (on passe à de l’ARGB) avec 12 effets lumineux pré-enregistrés (changeables grâce à un simple bouton) mais ce coup-ci la façade plastique a laissé la place à du verre trempé pour un effet plus visible.

Aujourd’hui, et c’est là que l’enfant qui sommeille en nous se réveille, InWin nous propose la version Gaming Edition de son 309. Cette version nous propose un petit plus qui va ravir les “petits grands joueurs” que nous sommes.

Lâchons ce vieux Télécran et découvrons ce InWin 309 Gaming Edition.

Emballage et contenu

Contrairement à la plupart des emballages des autres boîtiers, celui de l’InWin 309 Gaming Edition s’ouvre sur la plus grande partie. Ici, peu d’indications, nous avons seulement la marque qui apparaît à deux reprises (avec le logo).

Deux des autres côtés de l’emballage ne sont pas plus prolixes. À nouveau, la marque (et son logo) et le nom du boîtier apparaissent. Une étiquette mentionne la version Gaming Edition ainsi que les 35 ans de InWin (Bon anniversaire !).

Enfin ! Voici de quoi assouvir légèrement notre curiosité. Les deux derniers côtés nous renseignent sur ce InWin 309 Gaming Edition. La première face nous donne de nombreuses caractéristiques (taille, format moyen tour, matériel accepté, etc.…) De nombreux logos apparaissent également.
L’autre face nous donne la couleur et des spécificités particulières liées, entre autres, à sa façade inédite. Enfin, une étiquette mentionne la provenance, le numéro de série, le poids (13,7 kg !), etc…

Déballage

Le InWin 309 Gaming Edition est bien emballé. Deux imposants blocs de mousse garantissent l’absence de déplacement dans le carton lors des transports. De plus, le boîtier est protégé par un grand sac en tissu noir évitant toute rayure éventuelle lors des premières manipulations.

Le InWin 309 Gaming Edition est accompagné d’un sac plastique refermable qui contient les accessoires.

Nous avons :

  • Une manette,
  • Une carte comprenant deux QR Codes qui renvoient vers le manuel de l’utilisateur,
  • Plusieurs sachets comprenant l’ensemble des vis nécessaires à l’installation des composants,
  • Un support pour carte graphique (avec un tampon en mousse),
  • Dix serre-câbles en plastique.

Ce InWin étant une version Gaming, il est donc accompagné d’une manette. La voici ! Elle fonctionne avec deux piles AAA non inclues. Nous décrirons l’utilisation de cette manette et ses interactions avec le boîtier un peu plus tard.

Premier contact avec le InWin 309 Gaming Edition. Le boîtier semble en imposer. Le carton est important par sa taille et son poids. Le bundle est complet et la présence de cette manette réveille à nouveau l’enfant joueur qui est en nous. Au déballage !

Extérieur

Outch ! Oui, le boîtier est imposant ! Ses dimensions sont de 500 mm x 238 mm x 553 mm. Une fois débarrassé de son enveloppe noire, le InWin 309 Gaming Edition nous dévoile sa façade particulière. Nous pouvons compter dix-huit rangées de huit petits carrés (144 LED au total). Un logo blanc sobre est appliqué sur le bas de la façade.
De côté, le boîtier nous dévoile une paroi en verre trempé surmontée d’une poignée. Nous devinons quatre ventilateurs pré installés. Enfin, nous voyons les boutons et E/S classiques. Ceux-ci sont donc situés sur le côté de la façade.

En arrière du InWin 309 Gaming Edition, nous retrouvons les emplacements habituels d’un boîtier. Cependant, ils sont placés différemment d’un boîtier classique. En effet, nous retrouvons en haut à gauche l’emplacement de l’alimentation (au lieu d’en bas habituellement). En dessous, nous avons l’espace dédié à la plaque I/O et, à côté, à un ventilateur/radiateur de 120 mm. Enfin, tout en bas, il y a sept équerres PCIe qui apparaissent.
De côté, le InWin laisse entrevoir une paroi en acier agrémentée d’ouvertures en forme d’alvéoles.

Nous le disions, le boîtier a, à gauche, une paroi en verre trempé et à droite une paroi en acier. Cette dernière se fixe à l’aide de deux vis à main. La paroi en verre trempé laisse entrevoir quatre ventilateurs dont trois en haut qui sont situés devant un cache alimentation.

En haut du boîtier, la paroi est pleine et en acier. Nous retrouvons le haut de la façade en plastique. Celle-ci a six petits trous qui correspondent à un micro intégré. Il va permettre aux animations sur la façade d’interagir avec le bruit.

En dessous, le InWin 309 Gaming Edition est campé sur de larges pieds qui occupent toute sa largeur. Ils sont équipés de petits (trop petits, car ils n’empêchent pas le frottement des pieds sur la surface lors du déplacement du boîtier) tampons en caoutchouc. Nous apercevons un très grand filtre en plastique rigide. Il empêchera toute intrusion de poussière vers les composants à l’intérieur du boîtier. Le filtre se retire en tirant vers la gauche, il est ainsi facilement lavable.
De nombreuses alvéoles sont faites dans le châssis. Elles garantissent l’entrée d’air vers les composants (la façade avant étant totalement pleine et close). Nous apercevons des trous de fixation qui vont permettre l’installation de trois ventilateurs de 120 mm ou d’un radiateur de 360 mm max (radiateur au format slim précise InWin, car le bas de la carte mère n’est pas loin).

Nous l’avons dit, InWin a placé les boutons et E/S sur le côté du boîtier. Il y a :

  • Le bouton Power,
  • La LED témoin du fonctionnement des disques durs,
  • Deux USB 3.0,
  • Un USB-C,
  • Une entrée micro et une entrée casque,
  • Le bouton Reset,
  • Des boutons qui vont permettre de contrôler les modes d’éclairage des LED en façade ainsi que les ventilateurs (les deux étant synchronisés).

Intérieur

Habituellement, nous enlevons la façade des boîtiers afin d’examiner les emplacements présents pour les ventilateurs/radiateurs, les filtres, etc. Ici, la façade est réservée exclusivement au 144 LED présentes et au système permettant de la faire fonctionner. Nous ne l’avons pas démonté, car elle n’a aucune utilité pour l’efficacité en refroidissement des composants (ce que nous présentons habituellement sur les tests des boîtiers). Pour le InWin 309 Gaming Edition, l’airflow se fera du dessous vers le haut de la paroi de droite et vers l’arrière du boîtier.

Pour explorer l’intérieur de ce beau InWIn 309 Gaming Edition, nous devons tout d’abord retirer la paroi de droite à l’aide de deux vis à main. Cette paroi repose sur le châssis.

Voici donc l’espace situé sous cette paroi. Il peut se décomposer en trois parties :

  • Tout en haut, nous avons le tunnel d’alimentation. Ici, la profondeur est de 100 mm. Nous apercevons l’arrière des trois ventilateurs pré installés. Nous retrouvons de multiples ouvertures en forme d’alvéoles. C’est ici que l’air chaud se dégagera vers les ouvertures faites dans la paroi de droite.
  • En bas à gauche, InWin a équipé le boîtier de deux supports à disques durs (nous les détaillons juste après),
  • Enfin, en bas à droite, nous avons l’ouverture permettant l’accès au dos de la carte mère pour l’installation du système de refroidissement du processeur,
  • Les câbles provenant de la façade arrivent de la gauche de cet espace.

L’espace réservé à l’alimentation occupe toute la largeur du boîtier. Il permettra de recevoir une alimentation de 200 mm de long maximum. Au-delà, elle passe sur l’ouverture permettant le passage des câbles vers le dos de la carte mère. Elle reposera à même le châssis. InWin n’a pas prévu de patins anti vibration pour parer aux éventuels bruits parasites liés à son fonctionnement.

Voici donc l’espace réservé à l’installation des disques durs. Il est fait de deux supports amovibles grâce à des vis à main. Ces supports vont pouvoir recevoir indifféremment des disques durs de 2,5″ ou 3,5″. L’installation se fait par de simples vis. Pas de patins anti vibration là non plus.

Concernant les branchements du boîtier provenant de la façade, nous avons :

  • Un prise Power LED deux pins ou trois pins,
  • Une prise pour le bouton Power et Reset,
  • Et enfin, une prise pour les LED témoin de fonctionnement des disques durs.

Nous avons également :

  • Une prise Sata pour alimenter le contrôleur des LED ainsi qu’une prise ARGB à connecter à la carte mère,
  • Une prise Sata pour alimenter le contrôleur des ventilateurs ainsi qu’une prise quatre pins à connecter à la carte mère,
  • Un connecteur USB 3.0,
  • Un connecteur USB-C,
  • Une prise USB et une prise audio.

InWin signale que pour synchroniser l’horloge système avec l’horloge qui pourra s’afficher sur la façade, il faudra tirer sur cette petite languette en plastique. C’est chose faite !

Passons de l’autre côté du boîtier. Pour ôter cette paroi, il suffira d’utiliser la poignée située en haut. Une pression sur la languette marquée d’une petite flèche et la paroi bascule. Elle repose également sur le châssis (comme la paroi de droite). Non aimantée, la paroi n’adhère pas totalement au châssis et est instable. Elle tient grâce à un système situé sous cette poignée.

Nous voici dans les entrailles de l’InWin 309 Gaming Edition. Il va pouvoir accueillir du beau monde ! En effet, les cartes mères au format Mini-ITX, Micro-ATX, ATX et EATX pourront s’y installer confortablement. Le boîtier va pouvoir également recevoir des refroidisseurs de processeurs de 160 mm de hauteur et des cartes graphiques de 350 mm de long.
La paroi du fond peut se diviser en trois zones (en haut avec le système de refroidissement, en bas à gauche qui correspond à l’emplacement de la carte mère et en bas à droite qui englobe l’emplacement des disques durs et le support à carte graphique).

En haut, nous avons l’espace alloué à l’emplacement des ventilateurs/radiateurs. L’utilisateur pourra installer trois ventilateurs de 120 ou un radiateur jusqu’à 360 mm. InWin livre son boîtier avec quatre Saturn ASN120 que nous avons présentés ici.

En bas à droite, InWin a prévu deux supports à disques durs. Amovibles grâce à une vis à main, ils vont pouvoir recevoir des disques durs de 2,5″. L’installation est simple et se fait grâce à de simples vis.

Enfin, dans le bundle, nous avions un support à carte graphique. InWin nous habitue à ce support dans ses boîtiers. Rudimentaire et peu esthétique, il viendra se fixer sur la paroi du fond grâce à deux vis dans des fentes idoines. Il sera complété par un tampon en caoutchouc.

Dans la partie intérieure droite du boîtier, nous retrouvons l’arrière de la façade.

A gauche, nous retrouvons les sept équerres PCIe aperçues à l’arrière du boîtier. Au-dessus, InWin livre un quatrième ventilateur. Il est en 120 mm et pourra être remplacé par un radiateur de 120 mm également.

En haut, en dessous et au centre du cache alimentation, InWin a prévu une ouverture pour le passage des câbles de l’alimentation vers l’arrière du boîtier. Sans ça, les câbles gêneraient pour la fermeture de la paroi. Une petite encoche est là pour le passage des câbles vers le haut de la carte mère.

Enfin, en bas, nous sommes au-dessus du filtre situé sous le boîtier. Cet espace va pouvoir accueillir trois ventilateurs de 120 mm ou un radiateur slim jusqu’à 360 mm de long. Les ouvertures en forme d’alvéoles sont là pour assurer la montée de l’air frais vers les composants en cas d’installation de ventilateurs.

Voici donc le ventilateur installé dans le InWin 309 Gaming Edition, le Saturn ASN120. En 120 mm, la société en a pré installé quatre. Alimentés en 12V et ARGB 5V, ces ventilateurs ont une plage de vitesse de 500 à 1800 RPM. Ils ont un débit d’air de 77,17 CFM et une pression statique de 3.12 mm/H2O.

Passons au montage maintenant !

Pour faire notre test, nous avons donc équipé le InWin 309 Gaming Edition de la configuration suivante :

  • ASRock B550 Steel Legend
  • AMD Ryzen 5 3600
  • 16 Go HyperX Fury 3200 MHZ DDR4
  • Sapphire RX 5700 XT Pulse
  • BeQuiet Straight Power 10 600W
  • AMD Wraith Prism
  • SSD Samsung 970 EVO NVMe M.2 1 To

Protocole de test & résultats

Températures

Pour tester le boîtier, nous avons mis en place notre protocole habituel, à savoir :

  • La configuration citée ci-avant (boîtier fermé),
  • Burn CPU : OCCT sur l’ensemble des threads sous Cpu Linpak 2019 pendant 30 min,
  • Burn GPU : Fire Strike Stress Test (3DMark) avec 20 passes pour chauffer la carte graphique,
  • CrystalDiskMark 8.0.0 pour mesurer la température du SSD en charge,
  • Rise of the Tomb Raider : 30 minutes de jeu,
  • La carte graphique toujours en mode auto,
  • Meterk MK09 placé à 50 cm du boitier pour mesurer le niveau sonore,
  • Les mesures sont réalisées en 2 situations : au repos et en charge.

Suite aux différents tests réalisés, les résultats obtenus sont donc les suivants :

"""""""Température ( T ambiante : 24 °C )""""""" Au repos En charge
CPU : Linpack 36 62
GPU : 3Dmark Firestrike Stress test 43 70
SSD : CrystalDiskMark 33 43

Au niveau des températures, avec la vitesse de ventilation réglée en auto et une température ambiante de 21°C, le CPU reste aux alentours de 36°C au repos. Une fois sollicité sous OCCT, le processeur affiche une température maximale de 62°C. En jeu le Ryzen 5 3600 monte à 52°C.

Au repos, la RX 5700 XT, avec son mode semi passif, tourne à 43°C. Après 20 passes de stress test Firestrike, la température de celle-ci atteint les 70°C. En jeu, la carte ne dépasse pas 64°C après 30 minutes dans Rise of the Tomb Raider.

Le SSD affiche 33°C au repos, et 43°C après un test CrystalDiskMark.

Ce sont donc de très bonnes performances pour ce InWin 309 Gaming Edition équipé de quatre ventilateurs uniquement en extraction. Nous sommes toujours en période estivale et les conditions de test sont deux degrés au-dessus des températures habituelles.

Niveau sonore

Ps : ces résultats peuvent varier selon la configuration.

Pour les mesures de bruit, nous avons donc placé notre Meterk MK09 à 50 cm du boîtier. Au repos, avec la ventilation en mode auto comme indiqué ci-avant, le InWin 309 Gaming Edition se fait légèrement entendre avec 40,8 dB(a) dans une pièce bien isolée. En jeu, le niveau monte à 42,7 dB(a) et à 100 % de charge (12v) le niveau grimpe à 45,2 dB(a).

Les Saturn AL 120 sont capables de fournir un débit d’air max de 77.17 CFM avec une pression statique de 3.12 mm / H2O. Des performances musclées qui se font au détriment du bruit généré, d’autant plus que la paroi de gauche de l’InWin 309 GE n’est pas plaquée contre le châssis. Une paroi aimantée avec un joint plus épais aurait-elle permis de contribuer à une meilleure isolation ?

City Au repos En jeu 100% charge
Niveau Sonore 40.8 42.7 45.2

Particularités de la façade de l’InWin 309 Gaming Edition

La façade de l’InWIn 309 Gaming Edition se contrôle grâce à un logiciel spécialement prévu pour cette version. Malheureusement, au moment de l’écriture de ce test, le logiciel GLOW X n’était pas disponible. Nous vous délivrons donc ce qu’InWin a prévu sans avoir pu le tester.

La principale nouveauté de ce InWin 309 Gaming Edition est que l’utilisateur va pouvoir interagir avec la façade, et même jouer à trois petits casual games (pour le moment). Il y a BLOX (une sorte de Tetris), MAGIC JUMP (aidez la poule à collecter des fruits et à s’échapper du labyrinthe) et 309 Racing (jeu de courses).

Pour diriger tout ce petit monde, nous pourrons utiliser la petite manette fournie. Chaque touche a une application spécifique. Les voici :

Nous l’avons dit, les boutons situés sur le côté de la façade vont permettre de contrôler l’intensité de l’éclairage des LED de la façade, de sélectionner un jeu ou les effets de l’éclairage et enfin de contrôler la vitesse des ventilateurs.

Enfin, tout ceci peut se contrôler également avec le logiciel spécifique à cette version de l’InWin 309.

Il se décompose en quatre parties :

  • La partie FUN va permettre d’accéder aux trois petits jeux pré installés,
  • La partie EFFECT va permettre de choisir entre plusieurs effets sur la façade : affichage de l’heure, animaux devenant fous lorsque le microphone intégré au-dessus de la façade est sollicité, un mode équaliseur, planètes en rotation, etc…,
  • Un mode CREATION qui va permettre de créer ses propres effets,
  • Une barre latérale droite permettant d’autres réglages (intensité de l’éclairage, vitesse des ventilateurs, etc…).

Dès que le logiciel sera disponible, nous ne manquerons pas de mettre à jour ce test et de vous en faire profiter à l’aide de réels visuels (photos et vidéos).

Pour le plaisir des yeux

Pour le plaisir des yeux, nous avons équipé le InWin 309 GE de trois autres Saturn ASN120 en bas du boîtier.

Conclusion

+ Une façade hors normes
+ Un design réussi et de belles finitions
+ Des performances au rendez-vous
+ On a de la place
- Une isolation phonique perfectible

Verdict

"Nous avons su apprécier ce InWIn 309 Gaming Edition de par son design et sa logeabilité. N'ayant pas testé le InWIn 309 dans sa version basique, nous sommes partis sur une découverte totale.
Et nous ne sommes pas déçus. InWin a su concevoir un boîtier au format ATX pouvant accueillir une configuration musclée. La plupart des composants actuels pourront s'y loger sans problème.
Côté performances, nous émettions un doute sur le fait que le boîtier ne possédait que des ventilateurs en extraction. Mais, au nombre de quatre, ils ont assuré et ont permis de rafraichir confortablement notre configuration test malgré la chaleur plus importante de nos locaux. Cependant, nous l'avons dit lors de la présentation des Saturn ASN120, les ventilateurs soufflent forts et ceci se fera au détriment du bruit généré. D'autant plus que la paroi de gauche n'est pas totalement plaquée contre le châssis et ne permet pas une isolation acoustique idéale (un joint plus important et quelques aimants auraient peut-être suffit ?). Mais ce sera le seul bémol à apporter à cette présentation.
Côté "Gaming Edition", nous repartons légèrement frustrés de ne pas avoir pu utiliser cette façade qui promet de bons moments ludiques. Mais nous l'avons dit, dès que possible, nous ferons une présentation du logiciel et des possibilités d'amusement et de création de cette façade.
Nous ne sommes pas loin d'un sans-faute, nous sommes ravis de cette rencontre et nous attribuons donc un badge Gold à ce InWIn 309 Gaming Edition.

Recommended Blogs

Chassis By kpmodding_

InWin D Frame 2.0

0
0
Chassis By Oz Modz

805 Infinity Build - Oz Modz

0
5
Cooling By MisterPhi from HardwareInside

InWin Saturn ASN120 im Test

0
4

Reviews

0
0 Reviews
5
4
3
2
1

We use cookies and other technologies on this website to enhance your user experience.
By clicking any link on this page you are giving your consent to our Cookies Policy and Privacy Policy.

OK, I agree Give me more info